January 30, 2019

October 24, 2018

Please reload

Posts Récents

Mon histoire (3)

April 17, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Valorisez vos savoir-être pour booster votre carrière

6 Jun 2017

 

Qu’est ce qu’un savoir-être ?

 

 

En quoi est ce une opportunité de se valoriser dans son authenticité ?

 

 

Comment se préparer à un entretien ou aux évènements de networking en utilisant cette notion ?

 

 

Voilà les questions auxquelles nous nous attacherons à répondre dans cet article en vous proposant notamment un exercice pratique que vous pourrez mettre en place pour travailler votre présentation orale grâce à ces fameux savoir-être.

 

 

1) Les savoir-être

Le mot savoir-être est encore introuvable dans les dictionnaires officiels de la langue française.  Pourtant c’est une référence que l’on entend souvent chez les acteurs de l’emploi (recruteurs, Pôle Emploi, formateurs…). Selon Wikipedia, le savoir-être (ou qualités personnelles), est associé à la capacité de produire des actions et des réactions adaptées à l'environnement humain et écologique. Les travaux du chercheur Henri Boudreault (professeur à l’UQAM – QUEBEC) sont particulièrement riche sur ce sujet.

 

Le savoir-être fait partie des trois dimensions d’une compétence, il se différencie des savoirs et des savoir-faire. On associe les savoirs au cerveau, à la connaissance, les savoir-faire au corps, à la pratique et les savoir-être au cœur, aux qualités.

C’est à dire que pour la compétence « jouer du violon » on peut avoir comme savoir « connaître le solfège et plusieurs partitions », comme savoir-faire « pincer les cordes au bon endroit », « faire valser l’archer pour produire des sons » et comme savoir-être « la créativité », « la patience » et « la détermination ».

 

La subtilité avec les savoir-être c’est que contrairement à ses deux homologues de la tête et du corps ils sont considérés comme un état, c’est à dire qu’ils peuvent varier en fonction de la situation. On parle de savoir-être professionnel et de savoir-être personnel. Si on prend l’exemple de la patience, on comprend bien que ce savoir-être dépend complètement du contexte. Combien d’individus ne disposent d’aucune patience en famille et sont capables d’éplucher des rapports de centaines de pages dans une complète zenitude au bureau -ou le contraire bien sûre- ? On peut deviner que l’état des savoir-être est extrêmement lié à la motivation notamment.

 

 

2) L’importance du savoir-être

Cette notion est très en vogue car elle permet d’appréhender une personne avec plus d’amplitude. Avoir appris le solfège, étudié dans l’école X ou passé le certificat Y ne nous dit pas si la personne est capable de mettre en pratique ses connaissances. C’est le défi des écoles de demain : passer de la théorie à la pratique pour permettre aux jeunes de s’approprier les connaissances.

Même avec quelqu’un d’expérimenté, qui devrait avoir mis en pratique ce qu’il/ elle a étudié, nous ne savons pas dans quelle mesure cette personne est capable de s’adapter au projet et à l’entreprise dans lequel il/elle évolue. La plupart du travail aujourd’hui se réalise en équipe ; les compétences savoir-être : empathie/ patience/ pédagogie/ écoute sont donc primordiales pour pouvoir avancer ensemble en tant qu’organisme et pas en tant que conglomérats d’individus.

 

Le passage de l’entretien par savoir (niveau de formation) au focus sur les savoir-faire (mettre en pratique) et aux savoir-être (les qualités transversales qui permettent à l’individu de faire société et de s’adapter à toute situation pour créer sa place) est donc une opportunité à saisir pour les candidats : la possibilité de se présenter dans toute son authenticité.

 

 

3) Comment préparer son discours de présentation ?

Pour valoriser ses savoir-être, plusieurs outils sont extrêmement pertinents, notamment les méthodes pour construire son « elevator pitch », que nous transmettons avec ma collègue Manal Berrichi dans nos formations du parcours Tandem.

 

Je vais vous proposer aujourd’hui d’utiliser la Mind-Map comme base de travail pour structurer votre discours avant un entretien ou un événement de networking par exemple. Placer vous au centre d’une feuille de papier (minimum A4) puis créer 4 liens vers vos savoir-être clefs pour le poste/ le client que vous visez. Par exemple : « organisée »/ « créative »/ « à l’écoute » et « déterminée ». Chaque branche aura ensuite deux sous-branches où vous y indiquerez des exemples précis, si possible chiffrés de votre vie. Ce ne sont pas des préférences ni des croyances comme « Je suis créative parce que j’aime dessiner et que je crois que je sais que j’ai la capacité de réaliser des croquis de modèles vivants assez fidèles. » Ce sont des affirmations : « Je suis créative : j’ai suivi 6 ans de cours dessins et j’ai la capacité de réaliser des croquis de modèles vivants fidèles. »

 

Préparer votre mind-map vous permettra d’avoir une idée sur vos qualités phares, les savoir-être que vous avez envie de mettre en valeur dans votre vie professionnelle et que vous êtes capables d’argumenter par des exemple précis et concret. Vous pourrez vous entrainer à lire cette mind-map pour répondre aux fameuses questions : « Qu’est ce que tu fais dans la vie ? » ou en entretien « Pouvez-vous vous présentez »/ « Quelles sont vos qualités ? »

 

 

 

 

Nous sommes en train de vivre une transition passionnante vers plus d’authenticité dans la valorisation de ses compétences donc n’attendez plus, saisissez le train des savoir-être pour vous présenter de manière holistique et convaincre les recruteurs de la pertinence de votre candidature.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags