Enseigner avec un groupe hétérogène

Dernièrement, j'ai travaillé sur une formation destinée à un groupe d'enseignants en français qui avaient comme demande de déployer des stratégies pédagogiques plus adaptées pour travailler avec des groupes hétérogènes.


Voilà le schéma que j'ai produis pour résumer les principaux enjeux/ leviers sur cette question :




Quelques explications pour en faire bonne usage :


1) Première étape : créer un climat de confiance et d'intérêt mutuelle entre les apprenants/ les stagiaires. L'idée est de ne pas envisager le formateur comme l'unique détenteur du savoir et de la pédagogie dans le groupe. Les apprenants, les participants au groupes sont tous aidant dans l'apprentissage de chacun. Ainsi, il est extrêmement important de s'appliquer à créer un climat de convivialité pour constituer une équipe avec les apprenants qui œuvrent vers des objectifs communs.


- dédier du temps à faire connaissance/ à une phase d'inclusion à chaque séance. Des petits jeux type ice-braker ou tour de météo sont très utiles pour remuer les apprenants/ les réveiller et leur permettre d'en savoir plus sur leur co-équipier. Une fois que la dynamique est installée, je vous encourage à déléguer ce rôle. Les apprenants prennent beaucoup de plaisir à proposer eux-mêmes des activités d'inclusion.

- proposer des activités qui ont pour objectifs pédagogiques le développement de la confiance des apprenants. Le répertoire du théâtre d'improvisation est très riche en idées pour puiser de l'inspiration

- Établir un cadre clair unique pour chaque groupe avec le formateur et les participants. Cela peut se concrétiser par la réalisation d'une charte à l'occasion du premier cours pour répondre à la question : "Quels sont tous mes besoins pour me sentir apte à l'apprentissage dans ce cours?"

- Évaluer régulièrement les attentes et les acquis pour voir si le groupe est toujours d'accord avec le sens dans lequel le cours évolue.


2) Deuxième étape : différencier les objectifs en fonction des individus

Chaque personne a un rythme différent et des attentes particulières, il est donc très difficile d'avoir des exigences commune pour chacun.


- Vous pouvez vous inspirer de la théorie des intelligences multiples mise en lumière par Howard Gardner. Chaque être humain possède huit types d'intelligences (la linguistique, la logico-mathématique, la spatiale, l'intra-personnelle, l'inter-personnelle, la corporelle kynesthésique, la musicale, la naturaliste et l'existentielle) qui sont plus ou moins développées en fonction de ses expériences et de ses goûts. A l'école traditionnelle, nous sollicitons plus fréquemment les deux premiers types donc ce sont toujours les personnes qui se sentent à l'aise avec ce type de logique qui sont mises en valeur et en confiance. Je me suis rendue compte en tant que formatrice que passer mes activités aux cribles de ces intelligences permet de vérifier que je sollicite toujours différents types d'intelligences et donc de profils. C'est aussi un merveilleux outils pour déployer votre créativité pédagogique!

- Individualiser les objectifs pédagogiques en co-construction avec l'apprenant. Ce serait épuisant pour un formateur de devoir décider de la progression et de l'évaluation individualisée de chacun en tenant compte de sa différence. C'est pour cela que pour moi le formateur n'est qu'un miroir, un accompagnant du savoir. Il permet à l'apprenant de se positionner face à des méthodes d'auto-évaluation et de prendre note de comportements parfois inconscients. C'est ensuite à l'apprenant de décider de ses objectifs et de les évaluer.


3) Troisième étape : s'appuyer sur le potentiel de l'intelligence collective

Le groupe une fois constitué et motivé par le choix de s'est propres objectifs pédagogiques peut évoluer à sa vitesse de croisière grâce à un fonctionnement circulaire qui s'appuie sur la différence et la richesse de chacun.


- Repérer dans le groupe quels sont les stagiaires qui ont beaucoup d'énergie ou qui prennent du plaisir à expliquer aux autres. Ce seront vos co-facilitateurs et il serait dommage de rater les opportunités de les engager au service du groupe. Faire reformuler les consignes d'un exercice dans le langage commun du groupe apprenant est une très bonne stratégie pour engager tout le monde selon différentes strates par exemple.

- Nous avons tendance à s'appuyer sur le groupe classe/ le grand groupe pour la majorité des exercices. Or c'est un paradigme à renverser. La réunion du grand groupe doit être invitée seulement lorsque les porte-parole des petits groupes veulent faire remonter des informations au collectif ou lorsque le facilitateur veut permettre aux apprenants de travailler la prise de parole en public. Dans toutes autres situations, le travail en groupe/ équipe, en tandem ou individuel est plus efficace. Les élèves sont plus efficaces dans la collaboration : ils s'enrichissent mutuellement, s'expliquent lorsqu'ils concourent à un objectif commun à plusieurs.

- Enfin, vu que les objectifs pédagogiques ont été codéfinis par les apprenants, ils peuvent aussi être acteur de leurs évaluations à toutes les étapes mais aussi donner et recevoir des feedbacks constructifs aux autres participants. Pour cela il faut commencer par définir qu'est ce qu'un feedback pour ne pas le confondre avec critique.




Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 PAR HELENE BOURGEOIS

RÉSEAUX SOCIAUX  |
  • White Facebook Icon
  • White LinkedIn Icon