Favoriser la cohésion d’équipe

L’intelligence collective, un terme clef pour faire travailler les groupes ensemble.

Créer une dynamique entre les participants en plus/ à la place de la relation top – down qui existe souvent avec le formateur permet d’accélérer les apprentissages.


Pour pouvoir s’appuyer sur ce levier clef de l’intelligence collective, il est essentiel de créer une dynamique de groupe, de favoriser les liens entre les différents membres et de leur permettre de prendre du recul sur leur manière de fonctionner ensemble.


Pour cela, je vous propose 5 outils clefs pour favoriser la cohésion de groupe afin que les participants aient confiance en vous et en leur pair.


Image réalisé par http://www.atout-diversite.eu/


1) Les missions impossibles


L’objectif est de créer un climat de confiance entre les participants en se répartissant des tâches d'une mission collective selon les habilités de chacun et de mieux comprendre la dynamique du groupe d’apprenants.


Les participants sont informés qu’ils vont devoir résoudre des missions collectivement. Pour cela une liste d’une dizaine de consignes, est affichée. Elles sollicitent les différents types d’intelligence décrites par Oward Gardner ce qui permet à chacun de trouver sa place dès le début de la formation.


Exemple pour un cours de langue :

- intelligence musicale -> Chanter une chanson en anglais

- intelligence logico-mathématique -> En tant que groupe, combien d’années avez-vous étudiés l’anglais ?


Les participants disposent d’une trentaine de minutes pour réaliser les tâches, puis nous vérifions ensemble que toutes les missions ont été accomplies.


S’amorce pour finir un débriefing sur les différents leviers d’apprentissage.

Chacun dispose de toutes les intelligences mais est plus sensible, motivé par une approche plutôt que par une autre. D’où l’importance de connaître sa manière d’apprendre à apprendre pour pouvoir progresser dans le groupe à sa manière.


Cet exercice permet aussi au formateur de voir comment le groupe fonctionne en autonomie et de partager des pistes de réflexion pendant le débriefing.


2) La ligne muette


Les participants ont pour tâche de se placer en ligne en fonction de leur jour et mois de naissance sans pouvoir parler. Ils sont donc obligés de collaborer en s’observant grâce aux gestes et à des moyens alternatifs de communication.


C’est un exercice court qui permet facilement de créer une dynamique de groupe collaborative grâce à la communication non-verbale.


Après vérification de la suite des dates de naissance, le formateur peut aussi entamer une discussion sur comment ils ont réussis à s’organiser, quels sont les moyens qu’ils ont utilisés et en quoi cette activité peut être une métaphore de la communication au quotidien.


3) Points communs et différences


Pour aborder un groupe qui ne se connait pas encore, cet exercice permet de trouver des atomes crochus et donc de stimuler la curiosité d’échanger avec l’autre.


Il peut être proposé après l’activité de la ligne muette par exemple. Le formateur divise les participants en petits groupes. Ils ont quelques minutes pour se trouver le plus de points communs possibles puis on partage les résultats en grand groupe.


Pour accueillir chacun dans son individualité, on peut proposer à la suite un cercle de différences où des volontaires seront invités un par un à faire un pas vers le centre pour partager avec le groupe une chose qu’il pense être le seul à aimer/ avoir fait.

Par exemple : « J’ai sauté en parachute » ou « Je sais toucher mon coude avec ma langue »


Ces deux étapes permettent de créer un lien d’intérêt entre les participants mais aussi d’accepter chacun dans son originalité.


4) Les chaises collaboratives


Pour développer le sens pratique de la collaboration entre les participants, on place le même nombre de chaises que de personnes. Chacun est assis moins une personne qui est debout et qui cherche à trouver une place sans pouvoir courir. Les autres doivent se déplacer d’une place assise à l’autre. Une fois que quelqu’un s’est levé, il ne peut pas se rassoir à la même

place donc c’est au groupe de s’organiser pour toujours être en mouvement sans laisser la personne debout s’asseoir.


C’est un exercice qui repose sur l’observation, l’attention et la création de synergies entre les participants. L’idée est qu’ils arrivent à s’organiser collectivement pour se déplacer le plus longtemps possible. C’est un jeu qui ne s’appuie pas sur la compétition mais sur la collaboration.



5) Les cercles de storytelling


Pour valoriser une expérience mais aussi créer un lien de partage entre les participants, on peut proposer cette activité sur une thématique précise. Par exemple : « partagez une expérience où vous vous êtes sentie efficace à apprendre une langue étrangère » pour un cours d’anglais.


Les participants sont amenés à partager leur témoignage deux fois avec des personnes différentes en petits groupes. Au troisième tour, ils sont invités à faire la synthèse de la question avec de nouvelles personnes. Ceci permet à chacun de rencontrer une grande partie des autres participants mais aussi de partager sur une thématique dans une perspective de co-construction. Cette activité entre la construction d’équipe et le processus de recherche de solution est un exercice qui permet aussi de valoriser les expériences des participants.


Voilà 5 outils qui vous permettront de travailler spécifiquement à fomenter une dynamique d’équipe. Souvent quand j’anime des formations de formateurs, on me dit qu’il n’y a pas de temps pour ce genre d’exercice, que les délais sont trop courts pour travailler sur ces questions en plus du programme pédagogique. Or, pour un groupe de participants, se mettre en situation de risque dans le cadre d’un apprentissage est déjà compliqué et le faire avec des personnes avec qui ils n’ont encore tissé aucun lien rend les choses encore plus difficiles. De plus, ces exercices leur permettent de prendre du recul sur leur manière de fonctionner en groupe et leur capacité d’apprendre à apprendre. C’est donc un investissement qui leur permet ensuite d’aller plus loin dans l’apprentissage tout en développant leurs compétences humaines.


Prochain kit de 5 outils sur transmettre en utilisant l’intelligence collective, à paraitre dans deux semaines.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 PAR HELENE BOURGEOIS

RÉSEAUX SOCIAUX  |
  • White Facebook Icon
  • White LinkedIn Icon