January 30, 2019

October 24, 2018

Please reload

Posts Récents

Mon histoire (3)

April 17, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Réactiver les apprentissages : le jeu du dé

20 May 2019

Une des étapes essentielles de la pédagogie est la réactivation des connaissances. Quand j’anime des formations de formateurs, les participants me disent souvent qu’ils n’ont pas le temps pour le faire en formation et que les apprenants pourront le faire chez eux.

 

Or, ce n’est pas un moment qu’on peut sacrifier en se disant qu’après une journée de formation en présentiel, viendra ensuite le temps des devoirs pour ancrer ce qui a été appris. On demande souvent beaucoup à notre cerveau qui a aussi besoin de repos pour pouvoir faire les connexions nécessaires et avoir nos fameuses idées flash sous la douche, en dormant ou pendant une marche en forêt. De plus, les apprenants ne sont pas toujours outillés pour stimuler leur mémorisation.

 

L’exercice que je vous présente me plait particulièrement car il combine plusieurs outils de réactivation qui favorise la mémorisation. La première étape est de faire émerger les concepts clefs d’un cours que vous avez fait avec vos apprenants. Vous pouvez aussi leur faire trouver les concepts en petites équipes pour commencer le travail de mémorisation par la co-construction de l’exercice. Ensuite créer des petites équipes de 3, 4 personnes.

 

Vous choisissez un dé matériel ou virtuel (l’avantage sur Internet est que vous pouvez choisir le nombre de faces). Chaque côté correspond à une manière de traiter les concepts.

On peut prendre la liste d’items un par un et revenir sur certains concepts qui ne semblent pas clairs pour les stagiaires.

 

- Si l'équipe tombe sur le chiffre 1 : elle se concerte pour proposer au reste du groupe une définition.

- Si elle tombe sur le chiffre 2, l’équipe se concerte pour trouver au moins un exemple d’utilisation du concept en l’utilisant dans une phrase.

- Si elle tombe sur le chiffre 3, l’équipe se concerte pour trouver un synonyme.

- Si elle tombe sur le chiffre 4, l’équipe se concerte pour trouver un antonyme. Ces trois étapes (2, 3 et 4) leur permet de faire les transferts à la réalité pour mieux comprendre mais aussi de multiplier les liens d’association pour favoriser l’ancrage.

- Si elle tombe sur le chiffre 5, l’équipe choisit un volontaire qui devra faire deviner au reste de ses co-équipiers le concept en le dessinant. Cela met en valeur l’intelligence visio-spatiale pour projeter dans l’espace une idée.

- Si elle tombe sur le chiffre 6, l’équipe choisit un volontaire qui devra faire deviner au reste de ses co-équipiers le concept par le mime. Il n’a pas le droit de parler ni de faire de bruit. Cette mission met en valeur l’intelligence kinesthésique.

 

Vous pouvez évidemment faire varier vos faces de dés ou même demander à vos apprenants quelles missions leur semblent les plus utiles pour se remémorer les concepts et s’en souvenir.

 

Cet exercice peut devenir un rituel de début/ fin de cours rapide et dynamique. Quand je l’utilise avec des formateurs, parfois ils ont des réticences avec les étapes dessiner et mimer alors que ce sont en général les missions qui plaisent le plus aux stagiaires et qui permettent de marquer la séance par une imitation amusante.

 

L’humour est aussi une manière de rendre un contenu mémorisable donc en plus de passer un bon moment avec vos stagiaires vous les outillerez pour faciliter l’apprentissage.

 

Cet article vient clore le cycle de partage sur les méthodes en formations. J’espère que cela vous aura été utile et je vous encourage à partager vos expérimentations en commentaires. Je vais profiter de l’énergie estivale pour me concentrer sur la conception du contenu du cours en ligne que je prépare avec Hélène Weber sur la vie de groupe.

 

Je vous en dirai plus avec l’arrivée de l’été…

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags